la nouvelle loi sur les marchés publics

10 détails sur la nouvelle loi sur les marchés publics

En mars dernier, la nouvelle loi sur les contrats du secteur public est entrée en vigueur, introduisant un certain nombre de modifications visant à améliorer la transparence et la compétitivité du secteur et, en particulier, à favoriser l’accès des PME et des indépendants. Nous avons résumé pour vous quelques-unes des principales nouveautés de la nouvelle loi.

La solvabilité. L’autorisation de la solvabilité des PME peut être basée sur la solvabilité des entreprises du même groupe, ainsi que sur la solvabilité d’autres entreprises par le biais d’engagements de collaboration.

  1. les paiements. De nouvelles mesures sont en place pour les paiements des contractants aux sous-traitants et pour assurer le respect des conditions de paiement des fournisseurs.
  2. les contrats en lots. La division des contrats en lots (et donc aussi les exigences de solvabilité) sera encouragée, ce qui permettra aux PME et aux entreprises d’accéder aux parties du contrat qui les intéressent.
  3. types de contrats Les contrats de partenariat public-privé vont disparaître et les contrats de gestion de services publics seront remplacés par des contrats de concession de services.
  4. procédures de passation de marchés Les nouvelles procédures de passation de marchés sont la création d’un appel d’offres public simplifié, qui permet de gagner du temps et de simplifier les procédures, et la procédure de partenariat d’innovation, qui vise la recherche et le développement de travaux, de services et de produits innovants, en vue de leur acquisition ultérieure par l’administration publique.
  5. marchés directs Le seuil des commandes directes (petits marchés) a été abaissé, ce qui limite le recours à cette procédure. Seuls les marchés de moins de 15 000 € pour les fournitures et services et de moins de 40 000 € pour les travaux peuvent être attribués directement.
  6. le PLAN D’ÉGALITÉ. l’administration interdit les contrats avec les entreprises de plus de 250 travailleurs qui ne disposent pas d’un plan d’égalité entre les sexes.
  7. les critères d’attribution. Les critères d’attribution sont “la proposition la plus avantageuse financièrement”, par opposition à la traditionnelle “proposition la plus avantageuse économiquement”. Les critères qualitatifs comprennent des critères sociaux, de travail et environnementaux.
  8. 9. Écarts de prix. Les modifications apportées au contrat peuvent entraîner des écarts allant jusqu’à ±20% par rapport au prix initial.
  9. appels spéciaux. Les offres spéciales sont sujettes à modification et peuvent être introduites sans préavis. L’accès minimal est également réduit.

Plombier chauffagiste 75013